RESTAURANT
LA FOURNAISE
cuisine réunionnaise et traditionnelle
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 
fèt  kaf
 
Découverte de l'ile
Vign_images_5_
Certainement connue des navigateurs arabes, l'ile de la Réunion fut découverte par des marins portugais au XVIe siècle. Pedro Mascarenhas, amiral de la flotte portugaise,laissa son nom a l'archipel des Mascareignes ou Mascarin. En 1638, le navire Saint-Alexis accoste l'ile et son capitaine en prend possession au nom du roi de France,Louis XIII. De 1646 à 1649, l'ile, concédée par Richelieu à la première Compagnie des Indes Orientales, accueille ses premiers habitants : une douzaine de mutins exilés de Madagascar. Et c'est en 1649, que le capitaine Lebourg est envoyé par le commandant de Fort-Dauphin, Etienne de Flacourt, pour prendre à nouveau possession de l'ile (au lieu dit la Possession) et la baptiser "Ile BOURBON ". L'occupation définitive de BOURBON débute en 1663, avec l'arrivée de deux français et dix malgaches.Le groupe est rejoint,deux ans plus tard, par une vingtaine de colons, installés sur l'ile par la nouvelle Compagnie des Indes Orientales. La colonisation se fera avec lenteur et difficulté pour les premiers habitants.
 
histoire de la vanille
Vign_vanille_05
originaire du Mexique, la vanille a été introduite à la Réunion aux alentours de 1820. Pendant 20 ans, elle a été cultivée comme une plante curieuse, sans produire la moindre gousse (l'abeille responsable de la fécondation des fleurs, dans son aire d'origine, n'étant malheureusement pas présente à la réunion). IL faudra attendre 1841 pour qu'un jeune esclave nommé Edmont ALBIUS découvre le procédé de fécondation manuelle de la fleur. Grâce à cette découverte majeure, la culture de la vanille a enfin été possible. La Réunion est également à l'origine de la découverte du procédé de transformation des gousses. Ces dernières peuvent mûrir sur le pied, mais elles se fendent et perdent beaucoup de leur arôme. C'est Ernest LOUPY qui a mis au point, en 1851, un procédé de trempage dans l'eau chaude et de séchage permettant aux gousses de conserver toute la puissance de leur arôme. Le procédé traditionnel, mis au point il y a 150 ans, est toujours utilisé de nos jours. C'est ce qui fait la qualité et la renommée de la vanille produite à la Réunion. La culture de la vanille s'est ensuite étendue à d'autres pays comme les Comores (1873) et Madagascar (1891), mais l'ile de la réunion a su offrir à la plante un terroir exceptionnel à l'origine d'un arôme unique, mondialement reconnu. Pour conserver ce patrimoine historique, la coopérative pro-vanille travaille à la mise en place d'un label, une IGP (indication géographique protégée) dénommée"vanille de l'ile de la Réunion" garantissant aux consommateurs l'origine et la qualité des gousses. Ce label permettra aux consommateurs de faire la différence entre les Vanilles BOURBON d'importation (originaires le plus souvent de Madagascar et des Comores) et la production locale de vanilles de qualité.
Créer un site avec WebSelf